Archives/presse

2020

Au cas où le corps exulte

Musique : Maël Bailly

Bande originale du Film Au cas où le corps exulte de Florian Genthial

D’après le quintette en do majeur de Franz Schubert

Sarah Van der Vlist : flûte / Orane Pellon : clarinette / Simona Castria : saxophone baryton / Nicolas Dross : piano / Cécile Lartigau : ondes Martenot / Benjamin Garson : guitare électrique / Morgan Laplace Mermoud : percussions / Marie Soubestre : soprano / Elliott Pages : violon I / Alcide Ménétrier : violon II / Élise Hiron : alto / Miquel Garcia Ramon : violoncelle / Lilas Berault : contrebasse / Victor Rouanet : direction musicale / Blaise Carpene : Prise de son et Mixage / Basile Moriniere : assistant à la prise de son

2019

Tango aleman / Mauricio Kagel

Printemps des Arts de Monte-Carlo

Piano : Maroussia Gentet / Violon : Constance Ronzatti / Accordéon : Jean-Etienne Sotty

« Les interprètes investissent avec une remarquable justesse cet interstice expressif et la soprano Marie Soubestre réussit à rendre émouvante cette expressivité a priori sans objet. » Diapason

« Même le langage est gommé. Intelligible seulement par ses inflexions expressives exacerbées, la chanteuse Marie Soubestre force le pathos, clame le déchirement et la déception sans retenue, sur fond de piano (Maroussia Gentet), de violon (Constance Ronzatti) et d’accordéon (Jean-Étienne Sotty). Le moment, plus vrai que nature, est poignant. » classiquenews.com

À réécouter ici

Schumann / Barbara

La Brèche Festival / Cité des Arts de Chambéry

Piano : Romain Louveau / Arrangements : Jean-Marc Toilon / Dramaturgie : Antoine Thiollier

Photo Leo Novel

an eine Stadt / Hanns Eisler

Miroirs Étendus / La Brèche Festival

Réalisation : Ilias El Faris / Image : Robin Fresson / Son ; Jean-François Arambel / Montage : Léo Richard /Piano : Romain Louveau

Rapides diaprées / Adrien Trybucki

IRCAM

Pour soprano et dispositif électronique

« Rapides Diaprés d’Adrien Trybucki se démarque par la maîtrise d’une écriture à la fois sophistiquée et très vivante, où l’électronique en temps réel est véritablement un partenaire polyphonique de la ligne vocale ; elle agit aussi (en dépit de quelques cafouillages informatiques finalement mineurs), sur la constitution du texte chanté avec brio par Marie Soubestre. » (Diapason)

2018

Le Grand Macabre / Ligeti

Philharmonie de Paris / Ensemble Intercontemporain

Direction : Mathias Pinstscher / Victoire Bunel / Benoît Rameau / Jean-Christophe Lanièce

« Marie Soubestre offre un soprano d’une rare pureté, à la puissance avérée, au legato idéal face à VictoireBunel. « , Olyrix.com

« Côté féminin, le duo Amando/Amanda formé par Marie Soubestre et Victoire Bunel déborde comme il faut de sensualité. Si les aigus puissants de la première couvrent un peu le registre de la seconde, leurs interventions brillent avant tout par leur musicalité. » forumopera.com

Intérieur nuit

La Brèche Festival

« Dans une chambre d’hôtel, une performance extraordinaire, pour jauge ultra-réduire de 10 personnes, par la soprano Marie Soubestre, réalisée par Ilias El Faris et Antoine Thiollier. »

Photo Martin Noda

Schubert / Bartok

Festival de musique de chambre du Larzac

Gretchen am Spinnrade (Schubert/Cavanna) à réécouter ici

Luc-Marie Aguera, violon
Marie Bitloch, violoncelle
Pierre Cussac, accordéon

Folk Songs de Bartok à réécouter ici

Hanns Eisler

Récital / Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme

Piano : Romain Louveau

Photo Jean Segura

Cosi fan Tutte /Mozart / rôle de Despina

Académie du Luxembourg

direction musicale : Grégory Moulin / mise en scène : Stéphane Ghislain Roussel et Youness Anzane / Laura Baudelet (Fiordiligi) / Anne-Lise Polchlopek (Dorabella) / Ignazio Plaza González / Sebastian Delgado / Christophe Bornet (Don Alfonso)

Photo Martin Noda

2017

Chantera-t-on encore au temps des ténèbres ? / Eisler / Brecht

Miroirs Étendus / Mains d’œuvres

Réalisation : Ilias El Faris / Image : Robin Fresson / Son ; Jean-François Arambel / Montage : Léo Richard / Piano : Romain Louveau

Photo Martin Noda

À revoir ici

Les Constellations, une théorie

Miroirs Étendus/Opéra de Lille

De Joséphine Stephenson et Antoine Thoillier

Mise en scène : Antoine Thiollier / Marion Bordessoulles (comédienne) / Marianne Croux (soprano) / Hugo Mallon (comédien) / Ilias Dupuis El Faris (comédien) / Antoine Cambruzzi (clarinette) / Romain Louveau (piano, claviers) / Fiona Monbet (violon) / Joséphine Stephenson (guitare électrique)

Photos Vincianne Verguethen

Festival Volcadiva

Récital piano/voix (Romain Louveau)

« Être une femme libérée n’est pas si difficile pour Marie Soubestre. Forte personnalité et remarquable souplesse dans la voix ont marqué ce récital autour des amours contrariés […] Deux qualités – associées à une bonne dose d’espièglerie et de goût du jeu -, qui permettent à la jeune soprano d’exprimer toute la force des femmes en proie à l’impossibilité d’aimer, au drame, au faux espoir. »  La Montagne

Photo Martin Noda

Victor Bang

Compagnie de l’Eventuel Hérisson Bleu.

Texte et mise en scène : Antoine Thiolllier /
Avec : Marion Bordessoules / Hugo Mallon

Photo Vinviane Verguethen

Nous ne sommes que bouche !

Compagnie Les Cassandres

Compagnie Les Cassandres. Mise en scène, Dorothée Daffy. Création musicale : Gred Beller. Comédienne : Dorothée Daffy. Cor anglais : Sylvain Devaux

Photo : Leo Novel

2016

Reigen / rôle de la prostituée

Opéra de Philippe Boesmans.

Direction : Tito Ceccherini / Mise en scène : Marguerite Borie